Maryse Legault

Clarinettes historiques

marysesxanthoulis270517_8Maryse Legault est détentrice d’une maîtrise au Koninklijk Conservatorium Den Haagen interprétation des clarinettes historiques auprès d’Eric Hoeprich, éminent clarinettiste qu’elle avait rencontré lors de classes de maître à Montréa et Boston. Au cours de ses études aux Pays-Bas, Maryse a eu l’occasion de se produire au sein de plusieurs ensembles, notamment The Orchestra of the 18th Century, sous la direction de Marcus Creed et John Butt, ainsi que l’Accademia Amsterdam et le BarokOpera Amsterdam aux Pays-Bas. Elle a aussi eu la chance de se joindre à MusicAeterna sous la baguette de Teodor Currentzis pour une mini-tournée en Russie avec l’opéra Don Giovanni. Première diplômée québécoise en clarinettes historiques, elle souhaite partager le son unique de chaque instrument qu’elle touche en l’associant au répertoire pour lequel il a été conçu.

Maryse s’est produite tant comme soliste, que comme chambriste et musicienne d’orchestre dans de nombreuses villes européennes, notamment La Haye, Schokland, Delft, Utrecht, Hanovre, La Rochelle, Paris, Ghent, Londres, Perm et Moscou. Curieuse d’aborder différents répertoires, Maryse Legault est membre de plusieurs ensembles, dont La Banda Ariosa, un ensemble baroque dans lequel elle assure la partie de chalumeau soprano et le duo The Küffner Gals, un ensemble pétillant et original jumelant deux clarinettistes historiques canadiennes passionnées. Depuis 2017, Maryse forme un duo basé à Montréal avec la fortepianiste Gili Loftus et ensemble, elles partagent la musique pour clarinette et piano du début du romantisme.

Maryse Legault a eu l’opportunité de se perfectionner auprès de nombreux professeurs de renom, dont Bart van Oort, Ton Koopman, Lucia Swarts, Guy van Waas et Patrick Ayrton. Elle concentre ses recherches sur le rôle du soliste à la fin du 18e siècle et à l’essor du répertoire pré-romantique allemand pour clarinette, qu’elle considère comme l’âge d’or. Son mémoire de maîtrise consiste en la première biographie exhaustive du premier virtuose à l’échelle internationale ayant oeuvré au tournant du 19e siècle, Josef Beer. Ses recherches sont en processus de publication dans des revues spécialisées.

C’est au cours de son baccalauréat en clarinette moderne à l’université McGill auprès de Robert Crowley, alors clarinette solo de l’Orchestre symphonique de Montréal, que Maryse Legault se découvre une passion pour la clarinette historique. Elle entreprend ainsi une mineure en clarinette historique et chalumeau. Ce nouvel apprentissage est déterminant pour elle, puisqu’elle décide de se diriger dans l’interprétation sur instruments d’époque entièrement. Hélène Plouffe, Mark Simons, Matthias Maute, Hank Knox et Tom Beghin la guident dans ce domaine.  En 2013, elle a été lauréate de la Bourse Joan Ivory pour sa performance exceptionnelle au sein de l’orchestre symphonique de la Faculté de musique de l’université McGill. Elle a de plus participé à l’Année de la musique contemporaine de l’École Schulich en y interprétant à la clarinette basse la création américaine des 6 Caprices du compositeur de l’IRCAM, Luis Naón.

​Maryse Legault est cofondatrice et directrice artistique de l’ensemble montréalais Les Lys naissants, un ensemble à proportion variable, allant du duo à l’orchestre symphonique, qui se concentre sur le répertoire du 18ième siècle sur instruments d’époque. À travers Les Lys naissants, elle souhaite faire découvrir au public un répertoire nouveau et transformer l’expérience de concert en proposant des concepts originaux qui sortent du cadre traditionnel. Soucieuse de poursuivre son apprentissage et d’élargir son expérience orchestrale, Maryse a fait partie de l’académie de The Orchestra of the Age of Enlightment Scheme 2017, dans le cadre de laquelle elle a joué sous la direction de Maggie Faultless, Kati Debretzeni et Adam Fischer. Elle est également membre du Theresa Youth Orchestra, basé à Venise en Italie, depuis 2016 et participe régulièrement aux stages de perfectionnement orchestral du Jeune orchestre de l’Abbaye, en autres sous la direction d’Hervé Niquet.

Maryse a été lauréate de la bourse estivale de Early Music America en 2016 et elle a pu bénéficier du soutien de la Fondation des Jeunesses musicales du Canada pour 2016 et 2017. Récipiendaire d’une bourse de la Schulich School of Music de l’Université McGill pour son admission au doctorat en 2018, elle bénéficie également du support du CALQ et du Conseil des Arts du Canada.

Extrait

Contactez-nous

  • Montreal, QC